LA SANTE, LA SOLIDARITE

La région Rhône-Alpes définit sa compétence de la façon suivante :

  • Prévention et promotion de la santé, notamment auprès des jeunes
  • Attribution des bourses régionales aux élèves et étudiants du secteur sanitaire et social, aux internes en médecine générale
  • Prévention et réduction des inégalités d’accès à la santé
  • Aides pour les jeunes médecins s’installant en milieu rural
  • Application du plan handicap

LES POINTS FORTS SUIVANT LA REGION :

  • Prévention et promotion de la santé des 780 000 jeunes de 16 à 25 ans : contraception, hygiène de vie et santé mentale
  • Soutien des maisons de santé pluridisciplinaires et les stages d’étudiants en médecine

Image dépenses

Aux réalisations d’ investissement et fonctionnement de 6 600 000€ constatées en 2014,

il convient d’ajouter des réalisations « transversales » qui touchent la formation paramédicale  pour environ 110 M€, inscrits au budget « formation »2015. Sont ainsi formés :

  • les infirmières, aides-soignants et auxiliaires de puériculture, assurées par les centres hospitaliers, les écoles spécialisées (écoles d’infirmières…) ou les GRETA (groupement d’établissements pour la formation des adultes) ou organismes tels que la Croix Rouge…

Par ailleurs, la Région aide l’Université Claude Bernard Lyon I à  7 formations liées à la réadaptation

  • orthophonistes, orthoptistes, audioprothésistes, psychomotriciens, masseurs kinésithérapeutes, ergothérapeutes, codeurs LPC (professionnels de la surdité)

A noter que d’autres formations sont assurées en faveur des assistantes sociales, sages-femmes, manipulateurs en électroradiologie médicale, ambulanciers…

Ce budget permet de financer 5 200 boursiers par an, 90 sites de formation, 22 formations diplômantes paramédicales.

Enfin, la Région Rhône-Alpes intervient dans d’autres secteurs avec des budgets très inférieurs :

  • la santé environnementale liée à l’air et l’eau, la lutte contre le bruit, la lutte contre les allergies au pollen (ambroisie…) etc.
  • la santé préventive, réseau e-santé, télé-médecine, insertion des handicapés ; la lutte contre les addictions, l’aide à la création de maisons médicales pluridisciplinaires en milieu rural, les garanties d’emprunt en faveur d’établissements de formation (Croix Rouge…).

Ce qu’en pense CANOL