Le développement économique et l’emploi

La région Rhône-Alpes définit sa compétence de la façon suivante :
L’ACTION ECONOMIQUE ET L’EMPLOI :

  • Aide à la création et à la reprise d’entreprises
  • Incitation aux regroupements d’entreprises
  • Soutien aux PME/TPE des secteurs industriels, artisanaux, associatifs et solidaires dans les secteurs émergents : filières « vertes » et énergies, nanotechnologies, numérique, santé et biotechnologies…

FAITS MARQUANTS :

  • 28 500 CARED signés fin 2013  (contrats en alternance)
  • Soutien à la formation des salariés « fragilisés (en insertion, sans qualification, …) : 1,3 M€ pour 140 000 heures de formation.
  • Contrats territoriaux emploi-formation (CTEF),
  • Stratégie régionale de développement économique et d’innovation
  • Appui renforcé à la création/reprise d’entreprises
  • Aides individuelles aux entrepreneurs :
    • « iDéclic Prêt d’honneur » (2 000 prêts d’honneur accordés chaque année),
    • « iDéclic Prim' » et « iDéclic Prim’ Jeunes » qui financent les créateurs n’ayant pas accès au crédit bancaire (accompagnement de 1000 créateurs d’entreprise)
    • garantie France Active pour faciliter l’accès au crédit bancaire (400 entrepreneurs en 2013.
  • Soutien à l’industrie régionale
    • Plan PME :  1250 entreprises accompagnées (cible 1500 par an)
    • Pôles de compétitivité et clusters : 6 000 entreprises régionales mobilisées.
    • Financement du développement des entreprises : faciliter l’accès aux sources de financement : Fonds de garantie pour le développement industriel (100 projets financés par an) et soutien aux projets d’investissement immobilier (20 dossiers d’entreprises industrielles par an)
  • Poursuite de l’internationalisation des entreprises : Plan régional d’internationalisation des entreprises (PRIE) adopté en 2013 (700 entreprises régionales accompagnées chaque année)
  • Soutien à l’économie de proximité et aux projets de territoire (23 territoires accompagnés fin 2014)
  • Sécurisation des parcours professionnels
  • Soutien des entreprises en difficultés :
    • Le Fonds régional d’action d’urgence (Frau), volet dirigeant, est intervenu auprès de 364 chefs d’entreprises
    • Le Fonds régional pour l’emploi en Rhône-Alpes (le Frera) a favorisé l’accès au crédit bancaire des TPE/ PME (16 dossiers ont fait l’objet d’un soutien en 2013)
  • Soutien du déploiement de pratiques innovantes de gestion des ressources humaines (Securise’RA) : 313 entreprises ont bénéficié des prestations SECURISE’RA, représentant 10 491 salariées en 2013
  • Promotion du dialogue social

AIDES A L’INTERNATIONAL

  • 1 délégation à Bruxelles depuis 1990
  • Un renforcement de l’attractivité économique, universitaire et scientifique de Rhône-Alpes
  • L’internationalisation des pôles de compétitivité et des clusters
  • Une consolidation du réseau européen avec notamment les Quatre Moteurs
  • Une gouvernance des réseaux économiques internationaux
  • Des dispositifs structurés d’accompagnement des entreprises

VENTILATION DES DEPENSES

Les interventions de la Région dans le domaine économique sont beaucoup plus étendues que ce que la loi permet :

  • Elle s’immisce dans la gestion de beaucoup de petites entreprises (cf projet Securise’RA)
  • Les subventions allouées paraissent parfois disproportionnées aux possibilités de l’entreprise (cf projet  iDéclic)
  • Elle se permet même d’octroyer des sommes considérables à des sociétés qui déclarent leurs bénéfices à l’étranger (cf ST’Micro) et qui ne sont ni PME, ni TPE.
  • Son intervention dans les clusters coûte très cher du fait de son manque d’expertise dans ses domaines d’intervention (cf clusters)
  • Son initiative de satisfaire un besoin ponctuel n’est pas remise en cause quand ce besoin disparaît (cf em>Espace Numérique Entreprise)
  • L’aide catastrophique au Technicentre SNCF
  • Malgré son aide très importante aux syndicats, elle s’y substitue (SITL), bien qu’elle ait déjà été condamnée par le tribunal à la demande de CANOL
  • Elle donne des subventions pour délocaliser !
  • Elle est très généreuse pour le tourisme local

Ces actions qui distribuent énormément d’argent  (170 millions d’euros en 2014 !) sont effectuées sans contrôle suffisant sur l’utilisation de cet argent public. L’exemple récent le plus significatif est la disparition de l’association E.R.A.I. (Entreprise Rhône-Alpes International) qui employait plus de 200 personnes réparties dans le monde et recevait plus de 7 millions d’euros de la Région chaque année, sans que l’on sache comment cet argent était utilisé, ni quels en étaient les résultats.  C’était elle qui avait conçu le pavillon de la Région Rhône-Alpes à Shangaï , qui aura coûté plus de 15 millions d’euros.

CANOL soutient également la proposition de l’iFRAP de régionaliser Pôle Emploi pour créer une collectivité ayant autorité pour coordonner tous les acteurs et les moyens en matière de formation, de suivi et de placement de demandeurs d’emploi et qui puisse définir une stratégie territoriale de développement économique adéquate. (http://www.ifrap.org/emploi-et-politiques-sociales/pourquoi-il-faut-regionaliser-pole-emploi)

Ce qu’en pense CANOL