L’AMENAGEMENT DU TERRITOIRE – L’ENVIRONNEMENT

La région Rhône-Alpes définit sa compétence de la façon suivante :

  • Participation aux actions « politique de la ville »
  • Soutien aux grands projets de Rhône-Alpes, au plan Rhône
  • Création et mise en valeur des parcs Naturels Régionaux (PNR), classement et gestion des Réserves Naturelles Régionales (RNR)
  • Préservation des espaces naturels et agricoles
  • Mise en œuvre du Schéma régional climat-énergie, du Plan Climat
  • Aide au développement des énergies renouvelables et à la maîtrise de l’énergie

FAITS MARQUANTS :
Aménagement du territoire :

  • démarche « Montagne 2040 » lancée en 2012 : grandes orientations politiques régionales pour la montagne avec un budget dédié « actions transversales montagne » pour un montant de 72 000 € en investissement et 450 000 € en fonctionnement
  • Viarhôna « Du Léman à la Méditerranée », à vélo : Communication dès 2013, réalisé à 62% en Rhône-Alpes
  • 15 quartiers prioritaires choisis au titre du renouvellement urbain
  • Réhabilitation énergétique des logements à vocation sociale
  • Nouveau Parc naturel régional (PNR) : les Baronnies provençales
  • Caverne du Pont d’Arc, réplique de la grotte Chauvet
  • Déploiement de la fibre optique, lancement en 2014 de 1000 Pass Numérique Rhône-Alpes (150 EUR par pass) pour bénéficier de 10 heures d’accompagnement.

Environnement :

  • Mise en œuvre du Plan Climat : objectif de réduction de 40% des gaz à effet de serre d’ici 2020
  • Accueil en juillet 2015 du sommet mondial « climats et territoires »
  • Soutien des projets de transition énergétique et la démarche « territoires à énergie positive »
  • Mise en place stratégie pour économie circulaire

image

Politique de la ville : au lieu de financer des sociétés d’investissement régionales comme le prévoit la législation, la Région distribue directement des aides à des associations sans qu’il existe un plan directeur de cette distribution. C’est le cas, par exemple, de la SACOVIV à Vénissieux, épinglée par la Chambre Régionale des Comptes pour sa mauvaise gestion, qui a reçu de la région 151 702 € de subvention en 2013.

Aménagement du territoire :

Energies : la région distribue facilement l’argent dans ce domaine, sans faire preuve d’un souci évident de retour sur investissement à court ou à long terme (La Région finance les énergies renouvelables)

La région finance également beaucoup d’associations qui semblent faire double emploi avec les organismes créés par l’Etat comme l’ADEME. C’est le cas, entre autres, de Rhône-Alpes Energie Environnement.

Ce qu’en pense CANOL